Sunny

1.11°C

Paris, France

Sunny
Humidity: 74%
Wind: NNE at 4.97 K/H

Emirats : feu vert à l'exploitation de la première centrale nucléaire arabe

Les Emirats arabes unis ont annoncé lundi avoir donné leur feu vert à l'exploitation de la centrale nucléaire de Barakah, la première du monde arabe, mais sans préciser

la date de sa mise en service, déjà longtemps retardée.

"L'Autorité fédérale de régulation nucléaire (FANR) a approuvé l'octroi à l'entreprise Nawah de la licence d'exploitation du réacteur 1 de la centrale", a déclaré le représentant permanent des Emirats à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Hamad Alkaabi, lors d'une conférence de presse à Abou Dhabi.

Sa mise en route aura lieu dans un "futur proche" a-t-il ajouté.

Fondée en 2016, Nawah Energy Company exploitera et entretiendra, à terme, les quatre réacteurs de la centrale de Barakah, dans le nord-ouest du pays, selon le site internet de l'entreprise.

"C'est une nouvelle étape dans notre marche vers le développement de l'énergie nucléaire pacifique", s'est réjoui sur Twitter Mohammed ben Zayed al-Nahyane, prince héritier d'Abou Dhabi.

"Nos efforts continuent pour nous préparer aux 50 prochaines années et assurer les besoins énergétiques du pays", a ajouté l'homme fort des Emirats arabes unis.

L'installation a été construite par un consortium mené par Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC) et le coréen Korea Electric Power Corporation (KEPCO), pour un coût estimé à 24,4 milliards de dollars (22,5 milliards d'euros).

Le premier des quatre réacteurs devait être mis en service fin 2017, mais la date de démarrage a été reportée à plusieurs reprises pour satisfaire, d'après les responsables, aux conditions légales de sécurité.

- 25% des besoins -

"Il s'agit d'un moment historique pour les Emirats arabes unis (...)qui vient couronner les efforts de 12 ans de construction", s'est également félicité M. Alkaabi durant la conférence de presse.

"Après l'octroi de la licence d'exploitation du premier réacteur, l'opérateur Nawah lancera sa mise en service pour préparer son entrée en exploitation commerciale", a-t-il précisé.

Lorsqu'ils seront pleinement opérationnels, les quatre réacteurs auront la capacité de produire 5.600 mégawatts d'électricité, soit environ 25% des besoins des Emirats arabes unis, pays riche en pétrole.

L'Etat fédéral composé de sept émirats compte une population de 9,3 millions d'habitants, dont environ 80% d'expatriés.

Les besoins en électricité sont croissants, en raison notamment de l'utilisation systématique de la climatisation durant les étés caniculaires.

ENEC, une entreprise publique, a annoncé en décembre que le chargement du combustible nucléaire dans le réacteur devrait avoir lieu au cours du premier trimestre 2020.

- Programme "pacifique" -

Les responsables émiratis insistent sur le caractère "pacifique" de leur programme nucléaire et assurent qu'il ne contient aucun volet militaire, dans un contexte de tensions régionales accrues.

"Les Emirats restent attachés aux normes les plus élevées de sécurité et de non-prolifération nucléaires ainsi qu'à une coopération solide et continue avec l'AIEA et les partenaires nationaux et internationaux", a souligné Hamad Alkaabi.

Le pays a accueilli plus de 40 missions internationales et inspections de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et de l'Association mondiale des exploitants nucléaires (WANO) depuis 2010.

De son côté, le Qatar, émirat voisin, dit voir dans Barakah une "menace pour la paix régionale".

Interrogé par l'AFP sur le fait que ce projet peut exacerber les tensions dans la région, M. Alkaabi, s'est voulu rassurant.

""Je dis aux critiques que si vous avez des questions, vous pouvez nous les poser, nous serons heureux d'y répondre (...) et les Emirats font partie de nombreuses conventions, dont celle sur la sécurité nucléaire", a-t-il souligné.

Il a ajouté que le feu vert donné au fonctionnement du réacteur a résulté d'un processus d'évaluation de cinq ans qui a porté sur "la conception du réacteur en termes de sûreté mais aussi de sécurité, y compris les mesures associées à l'urgence".

Comme plusieurs de ses alliés, dont l'Arabie saoudite, Abou Dhabi est en froid diplomatique avec le Qatar, avec lequel il n'entretient plus de relations officielles depuis juin 2017.

Abou Dhabi, comme Ryad, entretient aussi des liens tendus avec Téhéran.

La centrale nucléaire est située sur la côte nord-ouest du pays et n'est donc séparée de l'Iran, en face, que par les eaux du Golfe.

Grand allié des Emirats, les Etats-Unis mènent une politique de "pression maximale" contre la République islamique, accusée depuis plusieurs mois de semer le trouble dans la région, en attaquant notamment des pétroliers dans les eaux du Golfe.

Ryad et Washington ont également accusé l'Iran, qui dément, d'être à l'origine de l'attaque de septembre 2019 contre des installations majeures du géant pétrolier Saudi Aramco.

Une spécialiste du Golfe requérant l'anonymat a indiqué que "l'intensification des tensions régionales augmente la vulnérabilité des nouvelles infrastructures énergétiques" face au risque de telles attaques.afp, photo IAEA Imagebank, Wikimedia.

 


Entreprise

Soleil et internet haut débit: le télétravail donne des ailes…

Fév 10,2021

  Tirant parti de "l'aubaine" offerte par le télétravail, c'est sous...

Hits:172 Entreprise

Les restaurants qui restent ouverts seront privés du fonds de…

Fév 01,2021

Les restaurants clandestins qui enfreignent les règles en servant des...

Hits:255 Entreprise

Google va rémunérer une partie de la presse française au…

Jan 21,2021

Google a signé un accord cadre ouvrant la voie à...

Hits:292 Entreprise

Vendée Globe: Isabelle Joschke, un risotto en route vers le…

Déc 23,2020

Seule dans les zones les plus retirées et les plus...

Hits:507 Entreprise

Droits TV de la L1: Mediapro sorti, la balle dans…

Déc 22,2020

La page Mediapro est tournée: la justice a validé mardi...

Hits:494 Entreprise

Cosmétiques: encore trop de substances indésirables, estime 60 millions de…

Déc 10,2020

Les fabricants de produits cosmétiques doivent encore faire des efforts...

Hits:558 Entreprise

La planète toujours vers un réchauffement de 3°C, malgré la…

Déc 09,2020

La baisse des émissions de gaz à effet de serre...

Hits:559 Entreprise

Droits TV: la Ligue de foot a mis en demeure…

Oct 15,2020

La Ligue de football professionnel (LFP) a "mis en demeure...

Hits:939 Entreprise

Covid-19: nouvelles restrictions en vue, marée à l'horizon pour les…

Oct 08,2020

Après Aix-Marseille et Paris, la menace de nouvelles restrictions sanitaires...

Hits:996 Entreprise

Musiques actuelles: la synchro, un petit air d'eldorado

Jui 28,2020

La synchro? C'est la bande son d'une publicité, d'un film...

Hits:1664 Entreprise

Réouverture de la Tour Eiffel après plus de trois mois…

Jui 25,2020

"J'ai les larmes aux yeux, mais c'est de la joie...

Hits:1650 Entreprise

"On ira tous au paradis": le parolier et scénariste Jean-Loup…

Mai 25,2020

Décédé dimanche à l'âge de 81 ans, l'académicien Jean-Loup Dabadie...

Hits:1830 Entreprise

Lufthansa en passe d'être sauvée par l'Etat allemand

Mai 21,2020

La compagnie aérienne Lufthansa a confirmé jeudi être proche d'un...

Hits:1837 Entreprise

Air France-KLM encaisse les premiers effets du Covid-19 avec une…

Mai 07,2020

  Le groupe Air France-KLM a essuyé les premiers effets du...

Hits:1917 Entreprise

Sushis: mains chaudes ou pas, les Japonaises veulent leur place…

Avr 08,2020

Les femmes ont les mains chaudes, leur goût est altéré...

Hits:2066 Entreprise

JO de Tokyo-2020: Akira, un manga prémonitoire?

Mar 26,2020

  Un panneau d'affichage indique le décompte des jours avant les...

Hits:2306 Entreprise

Manu Dibango, un sax' entre l'Europe et l'Afrique

Mar 24,2020

  "Bâtisseur de ponts entre l'Occident et l'Afrique": voilà comment se...

Hits:2171 Entreprise

Irlande: législatives difficiles pour Varadkar, le Sinn Fein cherche des…

Fév 10,2020

Le parti du Premier ministre irlandais Leo Varadkar a été...

Hits:2275 Entreprise

  1. L'éducation
  2. L'histoire
  3. La vie

Actualités