Slava Zaimak, artiste et designer : “Je trouve l’inspiration dans des détails, des détails de tous les jours!”

 

Corr.: Parlez-nous de votre biographie, dans quelle famille êtes-vous né ?

S.Z.: Je suis né en Ukraine, à Kiev, près d’un des plus fameux lieux saints d’Ukraine, Kiev Pechersk Lavra, la Laure des grottes de Kiev. Et maintenant je vis près de l’ambassade du Vatican, fenêtres face à face. Mes pas m’ont conduit là, je ne savais même pas ce qui m’environnait. Mon âme me pousse toujours vers des endroits purs comme celui-ci. Et en dehors de la ville nous avons une maison sur les terres où vivaient des moines. J’étais sans doute destiné à créer des œuvres positives et lumineuses qui illuminent le cœur des gens et rendent leur vie plus agréable et heureuse. Enfant j’aimais la musique, j’ai voulu aller à une école de musique et j’ai été pris dans une classe de violoncelle. La créativité a toujours bouillonné dans mon sang, je voulais donner beaucoup d’amour à ce monde, mais il était encore trop tôt. Il fallait acquérir l’expérience de la vie. Sans cela c’est difficile de créer quelque chose de nouveau et de beau. Les enfants sont ce que nous avons de plus brillant et positif, au travers d’eux vous pouvez trouver tant de lumière et de chaleur pour notre monde. Mais chacun a son chemin.

Enfant, j’étais hyperactif, je ne pouvais pas rester tranquille une minute. A l’école j’avais toujours un comportement difficile, les professeurs avaient du mal à me gérer. J’étais plein d’une énergie irrépressible. Ce qui me tenait  tranquille était le violoncelle. Je devenais calme, au moins pour quelques heures, en jouant avec enthousiasme de mon instrument favori. Mais la peinture n’était pas mon centre d’intérêt. C’était la dernière chose que je voulais faire dans la vie. Mais j’en dirai plus tout à l’heure. Cela m’est venu à l’âge de 33 ans, il fallait que je sois une personne complètement différente pour venir aux arts visuels. J’en suis reconnaissant à mes parents. Ils m’ont toujours instillé le goût de la beauté, j’ai grandi dans une famille merveilleuse, mon père Vitaly et ma mère Lyudmila nous ont élevés avec attention, mais ils nous ont aussi laissé notre liberté. Bien qu’ils se soient toujours préoccupés de nous. Chacun doit faire beaucoup d’erreurs et passer par de difficiles essais pour gravir “l’échelle de la vie”! J’ai aussi un frère ainé, Sergey, qui a trois ans de plus que moi, et il m’a toujours défendu à l’école et dans la vie. Il est mon ainé et a plus d’expérience, ami et mentor. Nous nous entendons dans la vie, nous travaillons ensemble depuis de nombreuses années, c’est la meilleure expérience que j’ai eue pour mon avenir!

Je lui en suis très reconnaissant!

Maman apporte le confort et la beauté dans la famille, elle prend toujours soin de la santé de tous les parents et amis. Elle a tant d’amour et d’attention dans son cœur qu’il y en a assez pour le monde entier. Elle est en avance sur son temps. Comme on dit, elle est au courant de toutes les tendances et innovations. Elle est une force d’entrainement.

Et mon père est vraiment une personne incroyable, il crée tant de réalité autour de lui que tout le monde veut y participer. Lorsque nous étions enfants, il apportait chaque jour quelque chose de nouveau pour nous … tournois d’échecs, dans toutes sortes de groupes, apprentissage des langues, on réparait, soudait, assemblait, étudiait … et on pouvait encore jouer au tennis de table, Papa donnait leur chance même aux plus jeunes. Comme cela m’a vraiment aidé dans ma vie ! A cette époque je ne comprenais pas tout complètement mais maintenant je suis à jamais reconnaissant pour tout ce qui m’est arrivé.

A présent nous nous réunissons souvent amicalement comme une grande famille, parfois juste pour déjeuner. Nous nous aimons, nous comprenons que la famille est ce qu’il y a de plus précieux dans la vie. Nous étions ensemble pour le Nouvel An. Je rends souvent visite à mes parents, ce sont mes meilleurs amis.

Et je suis très reconnaissant envers ma famille pour m’avoir compris lorsque j’ai décidé de faire autre chose, à l’opposé de ce que je faisais auparavant.

Corr. : Comment a commencé votre carrière créative ? Quel était le contexte du début de votre activité créative et quelles étapes pouvez-vous identifier ?

S.Z. : J’ai travaillé dans une activité très intéressante, mais dans la vie il y a beaucoup de choses à essayer. Je voulais trouver ma propre voie. J’avais 33 ans, l’âge de changer. Mon père venait de démarrer une nouvelle orientation concernant l’art. Il avait sa propre galerie, il se consacrait aux tableaux et aux antiquités, aidait les personnes importantes à créer des collections. C’était en 2007 et 2008. J’ai appris beaucoup de lui, mais j’aspirais à plus. En 2008 il y a eu une crise, les prix se sont effondrés, l’art est devenu moins important pour la société, dans la mesure où fondamentalement chacun pensait d’abord à ne pas perdre son emploi ou juste à ne pas avoir faim.

C’est alors que j’ai décidé que je devais changer, et si je ne pouvais pas changer la situation, il fallait que je fasse un travail sur moi-même et que je change mon attitude par rapport à la réalité. Ceci a été facilité par une crise dans ma vie, je suis devenu triste et sans intérêt pour vivre dans ma « coquille » précédente. J’ai réalisé que je touchais le fond, que rien ne me rendait heureux, mon corps était détruit, mon âme et mon corps me faisaient mal. Mais ce qui est le plus intéressant est que si vous touchez le fond, il suffit de donner une impulsion et de remonter. Et si vous nagez toute votre vie dans un marais boueux et que vous ne touchez pas le fond, alors vous pouvez nager comme cela toute votre vie. Mais parfois ces chances arrivent, vous devez les saisir, ne pas être déprimé et crier que tout est parti.

C’est pourquoi n’ayez pas peur des crises, mes amis, c’est le temps du changement, le bon moment pour devenir meilleur. Combien souvent espérons-nous une impulsion magique qui nous forcera à quitter notre zone de confort et à quitter nos chauds endroits familiers. C’est simplement nécessaire pour notre développement et nos progrès.

Alors une nouvelle période de ma vie a commencé. J’ai décidé de m’isoler de la société et de mes amis pour une longue période. Cette période a duré à peu près 1,5 – 2 ans. Au début je me suis mis à la cuisine, la psychologie, des douzaines de nouveaux hobbies qui m’ont radicalement changé. J’ai même perdu 30 kilogrammes pendant cette période. Même mes meilleurs amis ne me reconnaissaient pas, les garde frontières ne me laissaient plus passer la frontière, les douaniers me demandaient qui était cette personne en photo sur le passeport que j’utilisais. Il a fallu que je change mon passeport.

Mais ce qui était important, mes yeux retrouvaient de l’éclat. Et à un certain moment tout m’amenait à être capable de peindre. C’était un choc pour moi-même. Je pensais avoir du talent pour beaucoup de choses mais pas pour cela. Jamais est un mot très long. Tout peut se renverser.

Après être revenu dans la société, j’étais devenu une personne complètement différente, avec une volonté et une force formidables. Par la confiance que tout nous est possible. Il suffit de vouloir et d’avancer sans peur et sans hésitations. J’adore le dialogue de Fast and Furious : Tokyo drift : 

« Regarde ces gens en bas. Ils vivent en suivant les règles. Quel est le problème ? La peur les consume quand même

Et s’ils n’ont plus peur ?

Alors tout est simple, tu choisis le chemin et tu avances sans regarder en arrière. »

Corr.: Dites nous en plus sur votre technique unique de tissage adhésif. Comment en êtes vous exactement arrivé à cette façon de faire des images créatives ?

S.Z.: J’ai travaillé chez moi longtemps, mais il fallait que je m’essaie à des activités sociales. Alors moi, une personne sans éducation artistique, trois ans après le début de mon activité créative, j’ai commencé à remplir la tâche d’artiste en chef du Musée d’Histoire de Kiev.

C’était une période significative de mon activité, car c’est dans ce musée que j’en suis arrivé à ma technique unique de tissage avec des matériaux adhésifs. Cela ne peut pas être reproduit partout dans le monde. J’ai appris de la nature elle-même, j’ai observé pendant des mois comment les araignées tissent leur toile, et ensuite j’ai commencé à tisser la mienne. Et au Musée, en créant de nombreuses expositions, j’ai vu les propriétés des matériaux adhésifs s’étendre. Et après quelque temps j’ai commencé à les utiliser directement dans mes peintures. De ce fait, dans le monde de l’art on m’appelle Spider-Man. Même le génie de notre époque, l’artiste Ukrainien Ivan Marchuk, était étonné par l’utilisation de la toile d’araignée que je tisse dans mes peintures.

C’est un bonheur si spécial. Je ne pense même pas quand je crée mes œuvres, je laisse juste ma main aller et créer, je suis dans un état de spontanéité. J’ai l’impression que ma main n’est plus contrôlée par moi, mais par Quelque chose ou Quelqu’un au dessus. La sensation de voler, quand l’âme et le corps fusionnent et que vous devenez un instrument sur lequel joue le ciel. Je me suis mis à la méditation, aux pratiques spirituelles, je ne bois pas, ne fume pas, n’utilise pas de drogues. Quelqu’un sans mauvaises habitudes. Je donne à ceux qui m’entourent joie et lumière, alors je n’ai pas le droit d’être sous l’influence de stimulants. C’est mon énergie, mon énergie solaire, j’aime que mes peintures aient un fantastique effet guérisseur, sous leur influence les gens changent et deviennent meilleurs. Leurs yeux commencent à briller et même ceux qui ne sont pas très positifs sourient. Et lorsque leurs yeux brillent, même si c’est pour un instant, je vois leur âme pure. Et ça vaut la peine de le vivre, croyez moi.

Corr.: En plus de vos peintures uniques, vous créez avec succès des collections de vêtements et de sacs à main. Parlez nous un peu de vos collections et de ce type de créativité.

S.Z.: A part les tableaux, je suis venu à la création de mode il y a quatre ans. Je crée d’incroyables œuvres sur des T-shirts, des vestes, des sweaters, chapeaux, casquettes, jeans et même chaussures. J’aime travailler avec des peintures dorées et brillantes. Si vous voulez être dans la lumière, venez à moi. Il est impossible de ne pas remarquer ce que je crée, même dans la foule. Souvent les gens viennent à moi et commencent à toucher et ressentir les motifs sur mes vêtements. Ils sont très volumineux, texturés, et je dirais, ils sont vivants. J’ai déjà participé à un grand nombre de défilés, avant la pandémie (et même pendant celle-ci) j’étais invité presque toutes les semaines à des manifestations de mode où ils voulaient vraiment voir mes créations. Sans fausse modestie, cela ravit les autres. Des gens dans la rue me remercient même pour ces vêtements. C’est si agréable et inhabituel que ça attire toujours l’œil de presque tout le monde. Et quand ils achètent mes créations, les clients disent que les motifs prennent vie sur eux. A titre d’exemple, les femmes achètent souvent des T-shirts avec des lions parce qu’elles veulent se sentir protégées. Et elles me disent ensuite que cela devient leur amulette. En portant mes créations elles se sentent fortes et juste puissantes. La faiblesse disparaît, et elles deviennent des Superwomen. Et les hommes deviennent aussi puissants (sourire).

Corr. : Le monde moderne est de plus en plus complexe, Les pandémies et autres épreuves apparaissent, dont l’humanité n’avait aucune idée auparavant. Vous créez des œuvres très positives, qui donnent aux autres une énergie positive. Qu’est-ce qui vous donne l’enthousiasme pour créer vos tableaux et vos collections et qu’est-ce qui vous inspire ?

S.Z. : Notre monde ne sera plus jamais le même. Dans la pandémie, de nouvelles réalités de la vie se sont ouvertes. La plupart des gens sont allés en ligne, beaucoup ont cessé de communiquer avec le monde extérieur, ils utilisent seulement toutes sortes de gadgets. Une époque très difficile, en fait. L’essentiel dans ces réalités est de ne pas vous perdre, de ne pas être submergé par la panique et de ne pas laisser la peur entrer en vous. Les gens perdent leur visage, leur joie et leur sourire. J’ai récemment entendu un important coach pour le business et le développement personnel …

Il disait que dans l’avenir, l’investissement le plus rentable sera simplement la positivité et le sourire d’une personne.

Nous ne sourions plus, à la poursuite d’un futur illusoire, nous oublions que nous vivons juste maintenant. Pas hier, pas demain, juste à ce moment précis. Nous craignons pour notre santé, notre carrière, nos finances … Mais en fin de compte nous ne faisons qu’attirer toutes nos peurs dans nos vies. C’est comme si nos désirs se réalisaient.

Nous pensons souvent à notre expérience passée, à ce qui pourrait ne pas marcher parce que ça n’avait pas marché auparavant. A remettre à plus tard pour un jour pluvieux, et cela arrivera certainement. C’est sombre. On doit se rendre compte que nous sommes tous mortels. C’est la principale prise de conscience de notre vie. Nous mourons tous les soirs et nous nous réveillons le matin avec le lever du soleil. Quand nous cessons de nous demander combien d’années il nous reste à vivre et comment prendre la vie pour nous sentir immortels, alors nous commençons vraiment à vivre. Apprécions les petites choses. Apprécions que le soleil se lève, que nous pouvons manger des plats excellents, boire du café le matin, respirer les merveilleux parfums qui nous entourent, entendre et ressentir les mots d’une femme aimée (ou d’un homme) qui nous aime. Ou apprécions la merveilleuse musique qui caresse nos oreilles.

La vie est belle. Il faut s’arrêter et profiter de ce moment présent.  Soyez gourmands de chaque moment, adorez la vie sous tous ses aspects. Entourez vous de ceux qui ne vous tirent pas vers le bas mais grâce auxquels vous devenez meilleur. Aspirez toujours à apprendre de nouvelles choses, à apprendre, pas à s’accrocher de tout votre corps à la zone de confort. Vous n’y pouvez rien de toutes façons. Le jour viendra où la tempête vous balaiera si vous-même ne voulez pas changer. Mon frère me le rappelle toujours si je l’oublie : « Slava, essaie d’être heureux maintenant. Si tu penses que quelque chose changera et que tu seras heureux plus tard, alors tu seras toujours malheureux tous ces jours ou toutes ces années que tu traverses vers ce prétendu « futur heureux ». La personne la plus malheureuse est celle qui vit avec des attentes. Il y a un très bon proverbe Ukrainien « les rêves donnent des ailes aux idiots ». Ca vaut la peine d’y penser, n’est-ce pas ? »

Donc j’ai tiré mon inspiration et ma joie des petites choses, les petits détails du quotidien. De tout ce qui m’entoure. Et aussi de la beauté de la nature, des femmes. Ce qui compte est que le cœur reste enflammé. Je ne pourrais jamais créer d’œuvres lumineuses et positives sans aimer la vie, la beauté et une femme. L’amour doit être vivant dans le cœur. Une muse est très importante dans ma vie. Cela n’arrive pas toujours, mais maintenant tout est merveilleux. J’ai de la chance, j’ai une merveilleuse muse, que j’aime profondément, et grâce à qui j’ai maintenant beaucoup de projets, d’expositions, de nouveaux travaux. Je suis en feu et ceux qui m’entourent le sentent. Il y a de moins en moins d’amour dans le monde, et la mission des artistes comme moi est de remplir l’espace de beauté, de positivité, de bonheur et d’amour. Donner quelque chose aux gens, sans quoi la vie n’est pas douce, sans quoi il est triste et ennuyeux de vivre.

Corr.: Vous avez reçu une récompense de la part de la famille d’Andy Warhol, un des fondateurs du mouvement Pop Art. Dites nous, vous considérez-vous être dans ce mouvement et quelle est votre attitude concernant la personnalité d’Andy Warhol ?

S.Z.: En ce qui concerne la récompense de la part de la famille d’Andy Warhol … Oui, je suis le seul artiste en Ukraine à avoir reçu une telle médaille. Ce n’est pas pour rien. Je l’ai méritée. Grâce à ma vision de la vie, mon état d’esprit, mon attitude. Par ce que je crée et comment j’influence le monde autour de moi. Je suis très proche de l’esprit de Warhol, qui a créé la fête autour de lui. Sa “Factory” était un endroit fantastique où se rassemblaient toutes les célébrités, dans lequel régnait la liberté et la tolérance. Un état dans l’état. On m’appelle aussi l’homme de la fête – le Nouvel An, les musées et les galeries signent des contrats avec moi au début de l’année, car je crée la meilleure atmosphère et l’ambiance la plus positive. Et ceci est très important précisément quand la nouvelle année calendaire commence. Bien sûr je ne me réfère en aucune façon au Pop Art. Tout est unique pour moi, et en un seul exemplaire. Je crée des œuvres que je ne peux moi-même pas répéter. Mais l’esprit de Warhol apporte son innovation et le fait qu’avec un grand désir, un artiste peut changer ce monde.

Corr.: Depuis peu, vous êtes de plus en plus identifié comme un artiste Européen. Votre popularité en Europe est croissante, particulièrement dans la région Méditerranéenne, y compris l’Espagne. Parlez nous de vos sentiments concernant ce pays.

S.Z.: On peut aussi m’appeler artiste et créateur Hispano-Ukrainien. Notre grande et amicale famille adore l’Espagne, à chaque occasion nous essayons de nous évader vers ce merveilleux pays et de refaire le plein d’inspiration et de bonheur. Nous sommes très impressionnés par les Espagnols, ils sont toujours très souriants et amicaux. On peut dire que nous considérons l’Espagne comme notre second foyer. Architecture, art, design … Je les aime tous beaucoup. Vous pouvez voyager longtemps en Espagne, mais vous ne connaitrez jamais tous les délices de ce pays incroyable et fantastique. Dali, Picasso, Velasquez, Miro, Gaudi, Goya, El Greco … Les artistes et architectes Espagnols éminents (et les musiciens, écrivains, designers, etc.) peuvent être énumérés et appréciés sans fin. Tout est saturé de beauté et d’inspiration, et en accédant à cette magnifique réalité, vous vous sentez vous-même impliqué dans le monde parfait de la culture, qui a été créé ici pour des millénaires. En prenant souvent de nouvelles idées en Espagne, je suis chargé d’émotions ensoleillées et je donne vie à mes idées en Ukraine. Un pays d’amour, de soleil, de plages blanches et de délicieuses mers sans fin – c’est juste une merveille d’être là.J’adorerais vivre dans cette beauté, mais ce n’est pas toujours possible. Et puis un rêve doit vivre dans le cœur – et c’est un rêve de mers.

Corr.: Parlez nous de vos projets de création pour l’année qui vient

S.Z.: Mes projets pour 2021 sont ambitieux. Je viens de signer un contrat avec des partenaires qui vont à présent prendre en mains mes intérêts et organiser les expositions dans le monde. Dès maintenant j’ai deux belles et brillantes expositions, mais elles se terminent bientôt. Très prochainement l’ouverture d’une nouvelle exposition en Ukraine, mais dans un endroit très célèbre et respectable. Pour le moment j’ouvre ma propre galerie avec un artiste fameux, sous la forme d’un forum des arts, où environ 30 auteurs réputés seront représentés. Sculpture, peinture, arts graphiques … Il faut le voir de vos yeux. Je joue aussi dans des films, j’ai même proposé de m’essayer comme producteur. On m’a aussi proposé de devenir Directeur du Fonds Européen pour la protection des animaux abandonnés, la Direction pour l’Ukraine.

Il y a plusieurs autres festivals que je vais organiser. Mais mes plus importants projets sont de créer de nouveaux tableaux incroyables, des articles de design et des articles de design pour la maison. J’ouvre un nouveau magasin en ligne où vous pourrez acheter tout cela. Voici la suite de mes activités, mes travaux vont véritablement changer votre vie pour le meilleur. Ajouter de la joie et de la beauté à votre vie.

Et le projet le plus ambitieux est que je veux simplement changer ce monde. Le rendre plus doux, plus plaisant, plus confortable. De sorte que notre rapport à ce qui nous entoure ne soit pas un rapport à un environnement agressif, mais à un monde amical qui prend soin de nous et où tout fait notre bonheur et notre richesse. Et que nous vivions résolument dans l’harmonie et l’amour. Toujours.

Corr.: Merci pour cet entretien et cet influx d’énergie positive.

S.Z.: Merci

 

Slava Zaimak est un des artistes contemporains les plus populaires en Ukraine, designer, lauréat de la médaille Andy Warhol, et travaille dans une technique unique de toile d’araignée, de tissage adhésif (une technique spéciale de matériaux adhésifs appliquée à des canevas ou à des vêtements avec des mouvements très rapides et précis).

Slava Zaimak a découvert d’étonnants dessins de la nature et une nouvelle façon révolutionnaire de les présenter sur le plan bidimensionnel. C’est pourquoi dans les tableaux de l’artiste et les vêtements du designer, la perspective et le clair-obscur sont absents, et à leur place des formes inhabituelles, comme des toiles d’araignées, sont attachées à des canevas et des vêtements, et çà et là, sortant de l’espace à deux dimensions, elles prennent vie. Ses collections sont uniques, la technique d’auteur de Slava Zaimak ne peut pas être reproduite, non seulement en Ukraine mais non plus dans les autres pays du monde.

Les travaux de Slava Zaimak sont dans des collections privées en Europe, Asie, Amérique, Afrique et dans le monde entier. Et les nombreuses expositions annuelles, personnelles ou partagées, ainsi que les défilés de mode, sont très populaires auprès de l’élite de la capitale. En 2015, Slava Zaimak a reçu une distinction de la part de la famille d’Andy Warhol. Aujourd’hui, Slava est l’artiste leader du fameux théâtre “Suziy’ya”.

Toutes les collections de vêtements, éléments décoratifs et peintures de Slava Zaimak sont créées sous l’influence de la beauté de la nature et des femmes, tant l’Ukraine déborde d’inspiration et de beauté. Aux expositions et défilés de mode de Slavia Zaimak vous entrerez, même pour quelques minutes, dans le monde du bonheur, de la joie et de l’amour.

Voici une courte liste d’organisations et de marques qui ont apprécié sa contribution à la culture du monde : Toyota, Lexus, Maserati, Ducati, Premier Hotel Rus, Premier hotel Lybed, Verkhovna Rada (Parlement d’Ukraine), Banque Nationale d’Ukraine, Neftegas, Philarmonique National, de nombreux musées, galleries et théâtres.

Informations de contact :

Viber, Telegram: +380674010122,

email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,

Facebook https://www.facebook.com/slava.zaimakarts,

Instagram @slava_zaimak_artist

 


Entreprise

Soleil et internet haut débit: le télétravail donne des ailes…

Fév 10,2021

  Tirant parti de "l'aubaine" offerte par le télétravail, c'est sous...

Hits:1366 Entreprise

Les restaurants qui restent ouverts seront privés du fonds de…

Fév 01,2021

Les restaurants clandestins qui enfreignent les règles en servant des...

Hits:1527 Entreprise

Google va rémunérer une partie de la presse française au…

Jan 21,2021

Google a signé un accord cadre ouvrant la voie à...

Hits:1470 Entreprise

Vendée Globe: Isabelle Joschke, un risotto en route vers le…

Déc 23,2020

Seule dans les zones les plus retirées et les plus...

Hits:1704 Entreprise

Droits TV de la L1: Mediapro sorti, la balle dans…

Déc 22,2020

La page Mediapro est tournée: la justice a validé mardi...

Hits:1690 Entreprise

Cosmétiques: encore trop de substances indésirables, estime 60 millions de…

Déc 10,2020

Les fabricants de produits cosmétiques doivent encore faire des efforts...

Hits:1735 Entreprise

La planète toujours vers un réchauffement de 3°C, malgré la…

Déc 09,2020

La baisse des émissions de gaz à effet de serre...

Hits:1712 Entreprise

Droits TV: la Ligue de foot a mis en demeure…

Oct 15,2020

La Ligue de football professionnel (LFP) a "mis en demeure...

Hits:2138 Entreprise

Covid-19: nouvelles restrictions en vue, marée à l'horizon pour les…

Oct 08,2020

Après Aix-Marseille et Paris, la menace de nouvelles restrictions sanitaires...

Hits:2214 Entreprise

Musiques actuelles: la synchro, un petit air d'eldorado

Jui 28,2020

La synchro? C'est la bande son d'une publicité, d'un film...

Hits:2878 Entreprise

Réouverture de la Tour Eiffel après plus de trois mois…

Jui 25,2020

"J'ai les larmes aux yeux, mais c'est de la joie...

Hits:2800 Entreprise

"On ira tous au paradis": le parolier et scénariste Jean-Loup…

Mai 25,2020

Décédé dimanche à l'âge de 81 ans, l'académicien Jean-Loup Dabadie...

Hits:2992 Entreprise

Lufthansa en passe d'être sauvée par l'Etat allemand

Mai 21,2020

La compagnie aérienne Lufthansa a confirmé jeudi être proche d'un...

Hits:3054 Entreprise

Air France-KLM encaisse les premiers effets du Covid-19 avec une…

Mai 07,2020

  Le groupe Air France-KLM a essuyé les premiers effets du...

Hits:3067 Entreprise

Sushis: mains chaudes ou pas, les Japonaises veulent leur place…

Avr 08,2020

Les femmes ont les mains chaudes, leur goût est altéré...

Hits:3240 Entreprise

JO de Tokyo-2020: Akira, un manga prémonitoire?

Mar 26,2020

  Un panneau d'affichage indique le décompte des jours avant les...

Hits:3522 Entreprise

Manu Dibango, un sax' entre l'Europe et l'Afrique

Mar 24,2020

  "Bâtisseur de ponts entre l'Occident et l'Afrique": voilà comment se...

Hits:3364 Entreprise

Irlande: législatives difficiles pour Varadkar, le Sinn Fein cherche des…

Fév 10,2020

Le parti du Premier ministre irlandais Leo Varadkar a été...

Hits:3412 Entreprise

  1. L'éducation
  2. L'histoire
  3. La vie

Actualités